23 avril 2007

Tête en l'air

ent_te

Quand on a la tête dans les nuages, on a le provilège de tout voir de haut, avec beaucoup de recul, mais on survole tout. On ne voit pas les problèmes de fond, on en est trop loin. On ne voit que la superficie.
Alors forcément on en parle mal, on se dit ce qui nous passe par la tête, on passe pour quelqu'un de naïf. Mais c'est si bon. C'est si si bon de généraliser, de dire qu'on ne veut plus de peine dans le monde, sans se soucier des gros accros du pouvoir, des problèmes économiques, de la cupidité, de l'avarice et de l'individualisme des gens.
On se dit qu'en distribuant toutes nos richesses à parts égales, on réglera tout.
Quand on ne voit que la superficie, tout est facile, tout semble simple à résoudre.
Si seulement c'était ainsi que ça fonctionnait.
Mais le soucis, c'est qu'il faut également avoir les pieds sur Terre. Et ça c'est douloureux quand on s'en rend compte pour la première fois.

Posté par chouepa à 00:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Tête en l'air

    "Ne méprisez jamais la sensibilité d'autrui, c'est son propre génie!"
    Baudelaire.

    Posté par myxo, 23 avril 2007 à 00:31 | | Répondre
Nouveau commentaire